Roman policier campé dans le microcosme chamoniard des années 60.



Un nouveau genre pour Yves Ballu qui s'en sort plutôt bien.

Les portraits sont assez stéreotypés mais c'est ce qui fait le charme du récit :o)

Une lecture recommandée si votre pire cauchemar n'est pas de finir vos jours au fond d'une crevasse !

D'autres critiques ici et


Chroniqué sur France Info le 13/05/2006

« Je n'attendais personne aujourd'hui ».....Une phrase on ne peut plus banale qui un jour de 1934 devint extraordaire et qui 70 ans plus tard a inspiré à l'alpiniste-écrivain Yves Ballu un polar intitué « mourir à Chamonix »...

Cet été 1934 un jeune parisien de 27 ans est entré dans les annales de l' alpinisme et de la médecine .. il venait de passer 7 jours à 18 m de profondeur dans une crevasse du glacier des nantillons... défiant toutes les lois de la résistance pysiologique et psychologique.... Tout le monde le croyait mort, sauf sa mère qui paya des guides pour écumer la montagne..Et, quand finalement les secouristes retrouvèrent le disparu c'est par ces mots alors incroyables « je n'attendais personne » qu'il les accueillis..... Aujourd'hui, toujours bien vivant le héros malgré lui de cette réclusion glaciaire a autorisé Yves Ballu à broder autour son dernier roman...

Dans cette histoire là, l'intrigue commence avec un cadavre rejeté par le glacier du requin...... le corps d'un homme disparu depuis 12 ans alors qu'avec son guide il tentait d'ouvrir une voie dans la face sud de l'aiguille du midi...La version officielle veut que, dans un accès de folie, ce grimpeur parisien se soit désencorder et ait basculer dans le vide....Ce qu'à Chamonix toute la communauté montagnarde ne demandera qu'à croire tant sont grands alors le mépris et la rivalité entre les autochtones et les barjots, ces étrangers à la vallée, formés pour la plupart sur les rochers de Fontainebleau et venant voler la vedette aux guides chamoniards sur les parois les plus abruptes...

Nous sommes en 1955, dans les rues de Chamonix flâne Frison-roche, sur la mer de glace s'agglutinent déjà des estivants aux allures de Bidochon pendant que là-haut Rébuffat, Bonatti, Desmaison, Magnone écrivent les plus glorieuses pages de l'histoire alpine....

C'est dans ce décor de légende qu'Yves Ballu tisse les fils de son intrigue....La mort de son homme des glaces apparaît vite beaucoup moins évidente qu'à première vue..

Dans la main crispée du cadavre son fils découvre d'abord le fameux insigne de la compagnie des guides de Chamonix, puis sur une photo il comprend que son père n'est pas mort comme on a voulu le faire croire.. Mais qui l'a tué et pourquoi? Dès lors l'enquête de Paul Brunel sera jalonnée de cadavres et de personnages hauts en couleurs, un guide-gardien de refuge amnésique, un énigmatique ange noir qui défie les lois de la gravité dans le capucin ou l'éperon frendo, une bande de fougueux iconoclastes du rocher focalisés sur la face ouest des drus, un notable et incontournable journaliste..... Bref tout un microcosme chamoniard des années 50 qu'Yves Ballu fait revivre dans un polar haletant où ceux qui connaissent chamonix se sentiront comme des poissons dans l'eau et ou les autres plongeront avec avidité..