Warning: is_file() [function.is-file]: open_basedir restriction in effect. File(/mnt/138/sda/1/2/pelic/blog/plugins/importExport/class.db.export.php) is not within the allowed path(s): (/mnt/102/sda/1/2/pelic) in /mnt/102/sda/1/2/pelic/blog/plugins/autoBackup/_define.php on line 159

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /mnt/102/sda/1/2/pelic/blog/plugins/autoBackup/_define.php:159) in /mnt/102/sda/1/2/pelic/blog/inc/clearbricks/common/lib.http.php on line 211

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /mnt/102/sda/1/2/pelic/blog/plugins/autoBackup/_define.php:159) in /mnt/102/sda/1/2/pelic/blog/inc/clearbricks/common/lib.http.php on line 213

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /mnt/102/sda/1/2/pelic/blog/plugins/autoBackup/_define.php:159) in /mnt/102/sda/1/2/pelic/blog/inc/clearbricks/common/lib.http.php on line 213

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /mnt/102/sda/1/2/pelic/blog/plugins/autoBackup/_define.php:159) in /mnt/102/sda/1/2/pelic/blog/inc/clearbricks/common/lib.http.php on line 213

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /mnt/102/sda/1/2/pelic/blog/plugins/autoBackup/_define.php:159) in /mnt/102/sda/1/2/pelic/blog/inc/public/lib.urlhandlers.php on line 59

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /mnt/102/sda/1/2/pelic/blog/plugins/autoBackup/_define.php:159) in /mnt/102/sda/1/2/pelic/blog/inc/clearbricks/common/lib.http.php on line 236
Tag - guérin - Une montagne de livres

Une montagne de livres

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

13 avril 2008

Flemattissime - Robert Flematti

Flemattissime Des Pyrénées aux Alpes - Robert Flematti
Editions Guérin Petite Collection - Mai 2006




Immédiate après-guerre : Fils d'immigrés italien clandestins, Robert Flematti débarque un beau jour au beau milieu des Pyrénées en tenant la main de sa maman, venue rejoindre le Père sur un chantier.

Initié à la montagne par les gamins du coin et les chasseurs d'isard et d'ours, il attrape le virus et commence l'alpinisme sans le savoir. Y compris avec des hivernales (épisode du Balaïtous). Encouragé et soutenus par les édiles locales, il devient le petit protégé de l'impressionnant Armand Charlet pendant les stages de sélection et parviendra à intégrer l'ENSA puis à y devenir Instructeur.
Chamonix. Début d'un rêve.

Il y fait la connaissance d'un costaud en mal de notoriété. René Desmaison.

Le Pyrénéen signera avec lui la première hivernale du Pilier du Freney au Mont-Blanc : plus d’une semaine à plus de 4000 mètres sur des parois hallucinantes dans des températures polaires. Impossible, et pourtant si... Un an plus tard, toujours en hiver, la même cordée est dans le Linceul, une pente de glace vive de 800 mètres à 80 degrés sous l’arête des Hirondelles, dans la face nord des Grandes Jorasses. Les deux hommes trimbalent deux émetteurs radio car René Desmaison a passé un contrat avec RTL pour intervenir en direct dans les journaux pendant l’ascension...

Flematti était dans l’ombre, fiable, indispensable et modeste. Il est resté peu connu, sinon inconnu du grand public. C'est peut-être ça qui rend Robert Flematti attachant.

L'alpinisme, même de haut niveau, n'est pas un business pour lui.
Juste un moyen de se faire plaisir.

18 janvier 2008

La montagne oubliée - Paul Keller

La montagne oubliée parcours et détours- Paul Keller
Editions Guérin - 2005
Exemplaire n° 835 (1000 exemplaires numérotés sur un tirage de tête de 2500 exemplaires)




Paul Keller, pasteur de l'Eglise Réformée, guide de haute-montagne en retraite, ancien président du Syndicat National des Guides, ancien professeur à l’ENSA, a participé aux expéditions françaises en Himalaya en 1956 (Tour de Mustagh) et en 1962 (Jannu). Il est membre de l’OPMA, l’Observatoire des pratiques de la Montagne et de l’Alpinisme.

Un ouvrage curieux par sa structure, en deux parties très distinctes.
La première relate notamment comment deux expéditions concurrentes - initialement parties en reconnaissance en 1956 au pied de la Tour de Mustagh (7284 m) - vont révolutionner l'himalayisme en créant le concept d'ascension légère sans la logistique lourde d'assaut et de siège de ces grandes faces. Cette partie renferme le principal intérêt de cet ouvrage.

Dans la seconde partie, l'auteur se livre à des reflexions relativement classiques sur l'évolution de l'alpinisme, inspirée par sa pratique et ses différents mandats dans les instances représentatives du monde de la montagne.

Mustagh Tower Source: Maciej Sokolowski
Mustagh Tower Source: Maciej Sokolowski

7 décembre 2007

En vrac


  • Jeudi soir : conférence de Blaise Agresti, auteur d'In Extremis - L'épopée du secours en montagne, à l'Ecole Militaire (Paris) à l'invitation des Editions Guérin. L'occasion de rencontrer Bruno Dupety. On en reparlera bientôt. Je reviens en tous cas avec une sympatique dédicace d'un auteur attachant.


        


  • Reçu ce matin le Montagnes Magazine du mois de décembre. Estampillé Nouvelle Formule. Ils auraient voulu faire pire qu'ils n'y seraient pas arrivés... Le mag en devient désagréable à lire. Moins de texte (utilisation d'une police plus grande) et de contenu éditorial, quasiment pas de mise en page élaborée (on croirait lire un banal document Word), photos semblant de moins bonne qualité, on ne retrouve plus ses rubriques ni ses repères. Et pourtant, je suis bon lecteur et pas trop regardant. La diminution du prix de 1 € (quelle répercussion sur les abos d'ailleurs ?) se fait au détriment du plaisir de lire un mag qui était pourtant bien fichu avant. Allez... rendez-nous not' Montagnes Mag d'antan...

4 décembre 2007

L'aventure Guérin continue

Les clients des Editions Guérin ont reçu il y a quelques jours un courrier les informant du maintien de l'activité de la maison d'édition (et les invitant - j'y serai - à la Conférence de Blaise Agresti jeudi 06/12 à l'Ecole Militaire à Paris).

Part ailleurs un communiqué de presse est paru aujourd'hui :

COMMUNIQUÉ

Le soutien des amis de Michel nous émeut et réconforte à la fois. Michel laisse un souvenir lumineux et une œuvre que nous voulons continuer. Cela peut paraître ambitieux, mais nous sommes soutenus. Un ami, Bruno Dupety, associé enthousiaste des Éditions Guérin, montagnard et industriel (Président du groupe Freyssinet), a pris la modeste présidence du conseil d’administration de Guérin SA.Son rayonnement dans le milieu des affaires, son implication personnelle et ses compétences en matière de gestion nous portent déjà. Pour l’éditorial, nous avons créé un comité de lecture volontairement restreint. Charlie Buffet, Jacques Perret*, Jean Schoënlaub et Dominique Potard ont en commun d’être à la fois alpinistes, écrivains de talent et proches de Michel. Ils assument plusieurs missions : lecture des manuscrits, conseil pour la publication, apport d’idées nouvelles, mise en œuvre de projets, présentations d’auteurs, etc. Ils portent l’esprit de la marque Guérin.

Quant au fonctionnement des éditions à Chamonix, Vincent Desjuzeur et moi-même, nous nous proposons d’en assurer la continuité. Plus que jamais, la formule «nul n’est irremplaçable» nous paraît stupide. Oui,Michel est irremplaçable. Nous ne le remplacerons pas. Nous tenterons simplement, en associant des talents nombreux, des compétences et des bonnes volontés de poursuivre son œuvre dans l’élan qu’il nous a donné.

Marie-Christine Guérin



Jacques Perret est l'auteur du fameux Guide des livres de montagne et d'Alpinisme

1 novembre 2007

Moments de Doute - David Roberts

Moments de Doute - David Roberts
Editions Guérin (par Delachaux et Niestlé) - 1997
Edition originale Moments of Doubt - The Mountaineers / Seattle 1986



Dans ce recueil d'articles écrits entre les années 65 & 85 pour divers magazines de montagne américains, David Roberts tente de nous éclairer sur ces moments décisifs et ces expériences intenses qui forgent le caractère des grimpeurs et alpinistes. En mélangeant habilement souvenirs personnels (non seulement journaliste, il est surtout un grimpeur émérite) et récits puisés dans l'histoire de l'alpinisme, David Roberts nous livre, avec une qualité d'écriture (même traduite) une analyse plutôt intéressante. A mi-chemin de l'enquète et du récit d'aventures.
On notera enfin une étude particulièrement bien vue et consacrée à un genre littéraire particulier : les autobiographies de grimpeurs (chap 9 - page 205)

On regrettera cependant les références trop nombreuses au monde de la grimpe US, qui enlèvent de nombreux repères aux lecteurs européens.


Message perso pour Alex : même en vacances je trouve le temps de lire et de bloguer (merci la fibre mauriennaise !). On se contacte sous peu ;-)

24 octobre 2007

Disparition de Michel Guérin

Tous les amateurs de livres de montagne connaissent les désormais fameux livres rouges (rouge comme les chaussettes et les pulls des alpinistes) des Editions Guérin.

Nous avons appris (news Kairn) aujourd'hui son décès.
Une bien triste nouvelle pour la littérature alpine.



En 1995, Michel Guérin quitte le monde de la publicité pour revenir à ses premières amours: le livre. Il fonde alors les éditions Guérin, spécialisée dans les livres de montagne. Classiques ou textes inédits, la rigueur éditoriale, le graphisme soigné et la couleur rouge vont faire de ses livres des références dans le monde passionné des amateurs de montagne.

Les Conquérants de l'inutile. Inaugurer un catalogue d'éditeur par ce titre était osé. Et pas uniquement pour des raisons de superstition ... C'est pourtant ce que fait Michel Guérin, en 1995, lorsque, après avoir été professeur d'histoire, libraire puis publicitaire, il se lance dans l'édition de livres de montagne à Chamonix. Or, l'ouvrage de Lionel Terray est un classique parmi les classiques de l'alpinisme. Michel Guérin le réédite pourtant sous la forme novatrice, pense-t-il, d'un texte illustré. La nuance avec le "beau livre de montagne" est d'importance. Il s'agit que le fil de la lecture ne soit jamais rompu par l'image, d'éviter que celle-ci ne devienne finalement une gêne au moment de goûter au texte. Aujourd'hui, ce premier livre a dépassé les 10 000 exemplaires. Une trentaine de titres plus tard, Michel Guérin reste fidèle à l'image qu'il s'est donnée, celle d'un éditeur amateur de montagne, ambitieux dans ses choix éditoriaux et ses innovations graphiques, fidèle à la couleur rouge qui dessine ses couvertures depuis les débuts. Au catalogue, on trouve les grands noms de l'alpinisme (Walter Bonatti, Reinhold Messner ...) comme ceux de la littérature et de la photographie de montagne (Roger Frison-Roche, Gaston Rébuffat ...). Les lecteurs ont donc suivi son ascension. Un monde de passionnés facilement identifiable. D'où une part importante des ventes réalisée par correspondance. Mais cela ne fait pas tout. Il faut des textes, il faut prendre des risques. C'est ce que fait l'éditeur en publiant un premier roman en 1997, Le Port de la mer de glace. Le bouche à oreille dans le milieu, puis au-delà, conduit le livre de Dominique Potard vers un succès inattendu à quelque 12 000 exemplaires. Autre risque en 2000, lorsqu'il publie Annapurna, une affaire de cordée, de David Roberts, une révision critique de l'ascension de l'Annapurna en 1950 racontée par Maurice Herzog dans son célèbre Annapurna, premier 8 000. Le scandale est grand, le succès du livre, qui désacralise l'alpiniste et homme d'État, aussi. La niche des sommets réussit à Michel Guérin qui, avec le sourire, tempère l'enthousiasme: "Un éditeur qui dit: ça va bien, c'est qu'il n'est pas mort ..." Même bien vivant. Au point de faire de récentes infidélités à la montagne avec la mer. Une histoire de famille.

Laurent Bonzon Source

14 octobre 2007

Guide de la montagne - [Collectif] sous la Direction de Steven M. Cox and Kris Fulsaas

Guide de la montagne Randonnée, Escalade, Alpinisme, Trekking, Expedition
Editions Guerin - Août 2007



Un ouvrage volumineux (555 pages) qui se veut, en parallèle de son grand frère le Guide de la Montagne (édité par le CAF), la somme des connaissances à posséder (idéalement...) par tout pratiquant de la montagne.

Nous sommes bien dans l'esprit du Cours des Glénans (que j'ai potassé quelques années avant de virer de bord...) : Tout est clair, expliqué de manière didactique avec de nombreux schemas. On ne le lit pas d'une traite, et telle une bible ou tout autre ouvrage à vocation religieuse ou philosophique, on y revient par petits paragraphes, au gré des envies ou des besoins (Choisir ses équipiers p 429 sera vraisemblablement pour beaucoup une page marquée...).

A noter que l'ouvrage est une adaptation d'un best-seller américain Mountaineering: The Freedom of the Hills dont la première édition remonte à 1960 et la dernière (7ème) de 2003, sous la direction de Steven M. Cox and Kris Fulsaas.

Une belle idée cadeau pour les fêtes (ne pas y voir de message subliminal, je l'ai déjà !)


Interview de Michel Guérin par TVMountain

Si vous ne voyez pas la video, vous pouvez la visualiser à cette adresse

La trilogie érotique de Pierre Charmoz

  • Cime et Châtiment, la Brigandine, 1982 (rééd. Guérin, 2001)

Couverture - Quatrième de couverture

  • La Montagne à seins nus, Deleatur, 1985 (rééd. Guérin, 2001)

Couverture - Quatrième de couverture

  • L'Héroïque aventure d'Henriette de Tourville sur la cime du mont Blanc, J. Gendrault, 1986 (rééd. Guérin, 2001)

Couverture - Quatrième de couverture



Ces trois ouvrages ont fait l'objet d'une réédition (désormais épuisée semble-t-il) sous coffret par Michel Guérin dans la Petite Collection.

Soyons non conformistes pour une fois. Transgressons, transgressons !!!

La littérature alpine (contrepétrie facile...) nous avait habitué à moult récits héroïques. Erotiques nettement moins.

3 (petits) ouvrages, un auteur - Pierre Charmoz (nom de plume) -, 3 exercices de style.
Forcément, la première fois ça surprend. Il y a les pour et les contre. L'art, le pastiche ou le porno.

De ces trois ouvrages, sortent particulièrement du lot Cime et Châtiment - qui sur le ton du roman policier nous emmène dans le microcosme chamoniard avec quelques bon mots (et portraits) et surtout L'Héroïque aventure d'Henriette de Tourville sur la cime du mont Blanc qui, en étant d'ailleurs le moins osé des trois, représente un fort bel exercice de style à la façon de la littérature de la fin du XVIIIè.

  • Du même auteur : Première ascension népalaise de la tour Eiffel, Deleatur, 1984 (rééd. Ginkgo, 2002)

3 septembre 2007

Le Routeur Des Cimes - Yan Giezendanner & Françoise Guais

Le Routeur Des Cimes - Yan Giezendanner & Françoise Guais
Editions Guérin 2007 - Collection Terra Nova - Exemplaire numéroté n°335/3000



Cet ouvrage paru récemment aux Editions Guérin nous emmène pour la première fois dans les coulisses - méconnues - des expéditions. Yan Giezendanner est le prévisionniste de Méteo France pour les Alpes du Nord et il alimente de son style caractéristique les prévisions météo que tous les randonneurs et alpinistes ne manquent jamais de consulter.

Voici pour le décor. Installé à Chamonix, et donc au contact quotidien des plus grands guides et alpinistes de leur époque, Yan Giezendanner s'est progressivement improvisé spécialiste du routage météo. La discipline n'est pas nouvelle puisque les marins utilisent depuis longtemps les services de ces routeurs météo. La nouveauté, c'est la troisième dimension. C'est la montagne et l'altitude. Yan Giezendanner fait ses premières armes sur ce massif du Mont-Blanc qu'il connait si bien... sur les cartes. Une sclérose en plaques le cloue en effet en fond de vallée... En routant ses amis Bérault, Profit ou Gabarrou, il affine ses modèles, transpose les données brutes en fenêtres méteo et par transposition ces fenêtres en sommets. Puis le terrain de jeu de l'Europe s'épuise petit à petit (quoique...) et un nouveau marché s'ouvre en Himalaya. Les professionnels du crampons (comme le regretté C.Lafaille) et les expés commerciales constituent désormais le principal fonds de commerce des routeurs météo.

On appréciera ou pas de voir utiliser un téléphone satellite à 8000 m. Garantie de succès ou de sécurité ? Certainement un peu des deux.

A lire Yan Giezendanner raconter le quotidien du routage, avec ses vacations quotidiennes, ses horaires décalés, ses incertitudes, sa responsabilité d'envoyer ou pas ces hommes dans la zone de la mort; on comprend que le routage météo est lui aussi un sport de haut-niveau.

Ecrit sur le modèle d'une interview, dans un style très clair et agréable à lire, Le Routeur des Cîmes se conclut en donnant la parole aux principaux intéressés - les alpinistes - avec une liberté de ton et des mises en perspectives (on retiendra particulièrement celle de Lionel Daudet) particulièrement intéressantes.

15 août 2007

Cartes Postales de la Vire - Greg Child

Cartes Postales de la Vire (Postcards from the Ledge) - Greg Child
Editions Guérin 2007
Réédition dans la "Petite Collection" d'un ouvrage initialement paru dans la collection Terra Nova

texte alternatif Cartes Postales de la Vire est un recueil (pour ne pas dire compilation) d'une trentaine d'articles consacrés à la montagne et l'alpinisme (parus pour la plupart dans l'américain Climbing magazine).

Avec un ton particuluièrment acide et humoristique, Greg Child s'attaque en particulier, et avec un malin plaisir, aux sujets qui fachent (un peu) : par exemple les détestables habitudes des himalayistes dans les camps de base.

Mais des papiers un peu plus journalistiques comme le retour sur la polémique de l'ascension de la face sud du K2 que Tomo Cesen n'aurait en fait jamais gravi ou la réhabilitation de Lydia Bradey qui serait bien la première femme a avoir fait l'Everest sans Oxygène amènent finalement le vrai ton de l'ouvrage, qui derrière un ton bon enfant (facile en s'appelant... Child), se veut quand même plutôt sérieux. texte alternatif

8 août 2007

Lumières de Neige : 26 Hivers sauvages - Richard Lambert

Lumières de Neige : 26 Hivers sauvages - Richard Lambert
Editions Guérin - Chamonix
2005- Exemplaire numéroté n° 0170/1000


En professionnel de la neige (expert nivologue depuis plus de 15 ans), Richard Lambert était forcément un des mieux placés pour la photographier sous toutes ses coutures.

Ce recueil de photos, qui retrace 26 ans de rencontres entre le froid et l'eau aurait dû - à mon sens - avoir une portée beaucoup plus esthétique que pédagogique (cf le billet de Frédéric Delmonte). Il n'empêche que photographier la neige est un des exercices les plus difficiles et que R. Lambert s'en sort plutôt bien.

Extraits (photos) de l'ouvrage

snowflakemanPour creuser la thématique de la photographie et de la neige, je vous invite également à découvrir les photos de Wilson A. Bentley, qui fut en 1925 un des premiers à se consacrer à la photographie de la neige et en particulier des flocons. Site web

Site web de Richard Lambert

13 avril 2007

Prisonnier de l'Annapurna - Jean-Christophe Lafaille & Benoît Heimermann

Prisonnier de l'Annapurna
Jean-Christophe Lafaille & Benoît Heimermann
Editions Guérin - 2003



1er ouvrage (et resté le seul) de Jean-Christophe Lafaille, il nous explique l'attrait irrésistible qu'exerça sur lui la haute altitude et en particulier l'Himalaya.

Lafaille est avant tout un très grand technicien qui s'illustre dans des voies majeures des Alpes (En 1990, il fait la voie Bonatti au Grand Capucin et ouvre en 1992 une nouvelle voie (Le Chemin des Étoiles) à l'Éperon Croz dans la face nord des Grandes Jorasses).

Sa rencontre fortuite avec Pierre Béghin le propulse dans l'univers de l'Himalayisme, là ou commence l'ouvrage. De cette première expérience, Lafaille revient anéanti : en effet Pierre Béghin dévisse sous ses yeux à 7100 m dans la face sud de l'Annapurna.

Lui revient.

Après une descente dont il ne pensait lui-même pas revenir, Lafaille doit affronter la vindicte et les critiques du milieu mais surtout ce fantôme, cette face sud qui le poursuit et l'attire inexorablement. Il retourne en Himalaya dès l'année suivante et enchaîne les ascensions en suivant la voie ouverte par Messner : Fouler les 14 8000 en style alpin, en solitaire pour la plupart et pourquoi pas en hivernale...

... l'Himalaya était en train de s'installer au centre de mes pensées. J'ai compris que dorénavant j'aurais du mal à me passer de ce monde que je venais de découvrir. J'aimais ça.
Mes expériences ultérieures, qui petit à petit m'ont introduit dans cet univers particulier de la haute altitude, renforceront cette passion. Ce milieu, j'ai appris à le connaître et à l'apprécier chaque fois davantage. Sans précipitation, sans imprudence, avec pour principal atout cette vigilance exacerbée, justement héritée de mon expérience préliminaire. Cette manière d'appréhender dans le même temps les joies et les risques a developpé chez moi une sorte de double nature. Depuis 1992, je n'ignore rien du pire. J'ai construit sur un drame, d'où un relatif détachement, teinté de méfiance et de scepticisme.


Jean-Christophe Lafaille disparait sur la Makalu, son dernier 8000, le 29 janvier 2005.
Un Grand petit bonhomme...

Le site de JC Lafaille, dorénavant maintenu par sa compagne Katia
Biographie sur Wikipedia
Lafaille, retour sur une disparition par Benoît Heimermann pour L'Equipe Magazine

1 avril 2007

Mission Alpinisme - 30 ans de l'histoire du GMHM

Mission Alpinisme - 30 ans de l'histoire du GMHM
Collectif (Antoine Chandellier - Etablissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense)
Editions Guérin - 2006



Le Groupe Militaire de Haute Montagne est né à la fin des années 70 dans l'esprit du commandement de l'Armée de Terre qui souhaitait se doter à la fois d'une "vitrine" communicante et d'un pôle d'excellence et d'expérimentation pour les Troupes de Montagne (les fameux Chasseurs Alpins).

Un groupe est formé sous l'autorité de Jean-Claude Marmier qui dirigera le Groupe pendant 10 ans. Mélangeant militaires de carrière, et appelés du contingent, Marmier s'entoure de fortes pointures en alpinisme. Quelques noms qui marqueront la discipline et leur époque sortiront du rang : Christophe Profit, Eric Escoffier, Jean-Christophe Lafaille pour ne citer que les plus connus d'entre eux.

Mais les années 80 et la sur-médiatisation des sports extrêmes (souvenez-vous des premières apparitions de Nicolas Hulot), associé à une certaine saturation du public au regard des lourdes éxpéditions himalayennes, va faire prendre au GMHM un virage stratégique où la montagne n'est plus le seul objectif. On retrouve alors des membres du groupe en parapente (justifié en tant que possible moyen de transport du soldat), deltaplane et même Base-Jump.

Face à ce qui aura pu paraître pour certains une dérive le GMHM se recentre enfin, en témoigne l'introduction sur son site web :

Le groupe militaire de haute montagne est composé d’une dizaine d’hommes, officiers, sous-officiers, et engagés volontaires de l’Armée de Terre. Il constitue l’équipe de pointe de l’alpinisme et des expéditions lointaines de l’Armée de Terre dont il symbolise les valeurs fondamentales : courage, esprit d’équipe, ténacité, panache et professionnalisme.
Sa mission : le maîtrise des conditions physiques et climatiques extrêmes.


La mission est claire : recadrer le GMHM sur ses missions militaires premières : tester du matériel, des situations et comprendre et améliorer la resistance des hommes en milieux difficiles.

L'ouvrage, au texte plutôt neutre, est riche de nombreuses photos d'archives, de qualités inégales.

Voir les interview de J.C Marmier et A. Chandellier sur TVMountain

18 mars 2007

Dominique Potard - Grand dictionnaire d'alpinisme illustré

Dominique Potard - Grand dictionnaire d'alpinisme illustré
Editions Guérin - Chamonix - 1ère Edition Février 2007

Potard - Dictionnaire Le Potard nouveau est arrivé.

Je m'attendais donc, m'étant arrêté au titre, à une version délirante des Mots de la montagne de Sylvain Jouty. Je n'avais, qu'en partie, raison.

Dominique Potard nous livre un opus divisé en plusieurs parties. La première est effectivement un (petit) dictionnaire Alpinisme -> Language courant comprenant quelques bons mots :

  • Bivouac Réunion secrète de personnes soupçonnées de mauvais desseins. - SYN. : conciliabule.
  • Client Figurine représentant un être humain, actionnée à la main par une personne cachée. - SYN. : marionnette.
  • Dortoir (de refuge) Orchestre symphonique composé uniquement d'instruments à vent. - SYN. : harmonie.
  • Guide Personne qui a la peau très brune. - SYN. : moricaud.
  • Pomagalski Sculpteur américain. Il a exécuté, à l'aide de tôles peintes articulées, de poétiques mobiles qu'agite l'air - PSEUDO. : Alexandre Calder.


La seconde partie de l'ouvrage m'a plutôt déçue, même si elle fait preuve d'un incontestable travail de recherche dans les belles pages de la littérature alpine. En effet, Potard illustre des termes du Language courant par des extraits plus ou moins longs de quelques grands noms de littérature de montagne et d'alpinisme (Liotier, Casella, Herzog, Ballu, etc.). A mon sens, on s'éloigne un peu du sujet, mais l'idée reste néanmoins intéressante.

Au final, un ouvrage que j'estime moins accessible que Compagnons de Bordée ou Le Port de la Mer de la Glace et peut-être à réserver aux "initiés", qu'ils soient alpinistes et/ou amateurs de littérature alpine.

PS : si quelqu'un pouvait m'expliquer pourquoi D. Potard semble avoir une dent contre Maurice Herzog, je lui en serai reconnaissant.

Un billet de Daniel Leon au sujet de cet ouvrage

4 mars 2007

A paraître

Un petit billet pour évoquer les publications à venir en matière de livres de montagne et d'alpinisme (la gestion et la planification des dépenses sont importantes ! ;-) ) Je précise que le contenu présenté ici n'est pas de ma plume et ne constitue en rien ma critique ni mes notes de lectures ou impressions.

  • Chez l'inévitable Michel Guérin, Le manuel de l'alpinisme par Steven M. Cox et Kris Fulsaas. Traduit de l'Américain et inédit en français , ce manuel est pour les grimpeurs anglo-saxons une "Bible" absolue. Constamment réédité et modernisé depuis 1960, ce manuel est apprécié pour sa grande clarté, son sens pédagogique exceptionnel, la précision de ses illustrations et un style enjoué et sans verbiage inutile. Couvrant l'ensemble des aspects de l'alpinisme, moderne dans sa présentation et simple dans son utilisation, ce guide deviendra ans doute une référence indispensable. Parution Juin 2007

  • Toujours chez Guérin, De l'autre côté de la montagne par Pieran Gausset. De nos jours dans un village d'altitude s'affrontent deux clans. Deux manières de vivre à la montagne. Il y a des bons et des méchants, des bagarres et des coups de feu, du mystère et de l'amour et bien sûr de l'alpinisme. Entre roman d'aventure et western alpin. Parution Avril 2007.
    Un remake du Fou d'Edenberg ?

  • Encore Guérin, avec le Théorème de la peur par Greg Child. On découvrait alors qu'un excellent alpiniste pouvait être aussi un formidable portraitiste et un très bon analyste de cette forme étrange de comportement qui pousse certains à se mettre dans des situations délicates, voire dangereuses pour aller plus haut. Les textes de Greg Child souvent drôles parfois émouvants sont sans doute les meilleurs, écrits récemment, sur ses confrères alpinistes.Réédition le 15 mars 2007 en même temps que Cartes postales de la vire (du même auteur)

  • Actu décidemment très riche pour Guérin avec l'attendu (pour ma part) Routeur de Yan Giezendanner. Dans le monde de l'aventure, l'assistance d'un routeur météo est devenue un élément fondamental. À des milliers de kilomètres de son client, le routeur le guide et le conseille. Une relation privilégiée s'établit entre eux. Le routeur "au chaud" dans son bureau, par les informations qu'il donne, a presque la main sur la barre d'un trimaran affrontant les "quarantièmes rugissants" ou donne le top départ à un alpiniste partant ouvrir une nouvelle voie sur un sommet himalayen. Dans cet univers de l'extrême, Yann Giezendanner est une référence mondiale.
    Basé à Chamonix, ce prévisionniste de Météo France a routé les plus grands alpinistes français (Jean-Christophe Lafaille ou Patrick Berhault par exemple). Il raconte ici les amitiés qu'il a nouées avec ses clients, les joies et les peines, les succès et les drames qui jalonnent sa carrière, et le paradoxe d'une vie consacrée au climat et aux grands espaces alors qu'il se trouve à des milliers de kilomètres des lieux des expéditions. Parution le 15 mai 2007.

  • Et enfin chez Guérin, le dernier Potard avec son Grand dictionnaire d'alpinisme illustré. Bientôt, on dira "Le Potard" comme on disait Le Larousse ou Le Robert.
    Le "Potard" est un dictionnaire des termes d'alpinisme. Et même un concentré de dictionnaires puisqu'il n'hésite pas, pour être plus près de la vérité, à puiser dans tous les autres. L'alpiniste, sérieux, à la recherche du sens véritable des choses, se promènera dans le dictionnaire de physique, de philosophie, le grand livre du cirque, de la prestidigitation, le livre des nœuds… et plongera même, sans s'en apercevoir, un doigt dans le livre des confitures. Aurait dû paraître fin février 2007. Pas aperçu à la Fnac Forum en ce début Mars.

  • La collection Hommes & Montagnes de Glénat s'enrichit d'un nouvel ouvrage, Faux Pas de Jean-Yves Le Meur.
    Un faux pas lui a coûté ses jambes, mais la rage de vivre et la passion de la montagne l'ont propulsé au sommet du Mont Blanc, debout sur un pied artificiel et arc-bouté sur ses béquilles. Ingénieur reconnu et sportif accompli, Jean-Yves Le Meur raconte avec recul, sensibilité, intelligence et humour sa renaissance et son ascension impossible. Un témoignage, dont la portée est universelle, sur le dépassement de soi et la reconstruction. Bouleversant. A paraitre le 21 mars 2007.

  • Liste forcément incomplète...

5 janvier 2007

In Extremis - Blaise Agresti

Encore un très bel ouvrage, (comme à l'accoutumée) de chez Guérin.

 Précis comme un PV de gendarmerie et doué d'un devoir de réserve exemplaire puisque ses jugements sont pour la plupart extrêmement nuancés et argumentés, Blaise Agresti (Commandant du PGHM de Chamonix de 1998 à 2002) a fort bien mélangé les genres, jonglant sans cesse entre l'Histoire, le documentaire, l'enquête et la mise en perspective des grands moments du secours dans le massif du Mont-Blanc.

Le secours en montagne moderne que nous connaissons aujourd’hui n’est en effet pas né ex-nihilo de l’imagination d’un haut fonctionnaire mais bien d’une longue évolution des pratiques, ponctuée par des secours qui marquèrent les esprits (Affaire Vincendon & Henry, Cordée Desmaison-Hemming aux Drus, Sauvetage de Desmaison dans les Grandes Jorasses, …)

Vincendon & Henry50 ans plus tard, on réalise alors la portée du Drame Vincendon & Henry, véritable prise de conscience du besoin d’un secours organisé et professionnel en Montagne, et qui n'a toujours pas fini de hanter les mémoires et la conception du secours en montagne.

In Extremis est ainsi :

Un recueil historique qui interroge sur la montée en puissance progressive de l’autorité publique. Le secours aux personnes devient progressivement désormais un « monopole » d’Etat dans un domaine qui ne le concernait aucunement (les guides se chargeaient des secours) avant le milieu du siècle précédent.

Une invitation à connaître ces hommes qui firent le Secours en Montagne, leurs fortes personnalités et leurs motivations.

Une réflexion morale qui pose la question de la valeur de la solidarité dans une société de plus en plus individualiste et celle de la gratuité des sauvetages dans un univers où tout se négocie et où la notion d’engagement et de prise de risque est de plus en plus mal comprise par l’opinion publique.

Une enquête qui décrit les enjeux politiques de la gestion des secours dans une petite ville, traversée de drames qui retiennent l’attention de l’opinion publique nationale, voire parfois mondiale.

Un témoignage de l’évolution des techniques employées pour les secours, en particulier l’usage dorénavant quasi généralisé de l’hélicoptère.


Bassin d'Argentière - Collection André Contamine

Pour aller plus loin :

18 décembre 2006

Docteur Vertical - Emmanuel Cauchy

Merci à Françoise pour ce cadeau de la Saint Nicolas ;-)

Recto Au (Haut) Secours !

Figure incontournable du secours en montagne (Hôpital du Mont blanc & rattaché au PGHM de Chamonix), médecin urgentiste spécialisé dans le secours en montagne, Emmanuel Cauchy (Docteur Vertical étant son (sur-)nom de plume pour le Magazine Vertical) revient sur 15 ans de sauvetages dans le Massif du Mt Blanc; souvent dramatiques, parfois cocasses, mais tous émouvants.

Ni grande littérature, ni un essai critique, Docteur Vertical est tout simplement un (bon) documentaire sur le secours en altitude et ses anges gardiens des cîmes.

A rapprocher du plus sérieux "Secours en montagne : Chronique d'un été" d'Anne Sauvy (Ed. Arthaud) et du récent "In Extremis : L'épopée du secours dans le massif du Mont-Blanc" de Blaise Agresti (Ed. Guerin)

La critique de Daniel Masse
Le site de l'Hopital de Chamonix