Nouveau billet (whaaaa, le 2ème aujourd'hui et en trois mois !), nouvelle rubrique.

Comment des montagnards expatriés de force tiennent-ils le coup en attendant les vacances ? En lisant des livres de montagne pardi ! Et quand le montagnard et sa montagnarde de compagne se mettent à collectionner la littérature alpine (on commence hein), eh bien ça donne l'occasion de faire partager nos trouvailles au fil de nos lectures ;-)



Cet ouvrage a été primé au Salon du Livre de Montagne de Passy, en août 2005, avec la mention spéciale du prix des pays du Mont-Blanc, dans la catégorie « romans et documents ».

« Les principaux problèmes du monde sont le résultat de la différence entre la façon dont la nature opère et la façon dont l’homme pense. »

Cette phrase de Georges Bateson, que Carlo Alberto Pinelli cite dans sa magistrale préface au présent ouvrage, est à la base de l’engagement et de la réflexion de l’auteur dans le combat pour la conservation des espaces naturels.
En France, dans les années soixante, la création des parcs nationaux et la mise en place d’un « Plan-neige » engagèrent les régions de montagne sur deux voies contradictoires : aménagement et protection. Malgré les tentatives de concilier ces deux approches, le Goliath-aménageur n’a eu de cesse de vouloir piétiner le David-protecteur.

Cette situation a amené à la création du Mountain Wilderness, à l’initiative d’alpinistes parmi les plus célèbres du monde entier : Reinhold Messner, Haroun Tazieff, Carlo Alberto Pinelli. Ce mouvement, centré sur la défense de la montagne, va fédérer les associations de protection et remettre en question les choix de développement axés sur une vision matérialiste de la montagne. En quinze ans, l’action de ces défenseurs d’une approche écologique a apporté des succès marquants, mais aussi des déconvenues. Elle contribue toutefois à freiner les décideurs dans leurs velléités à utiliser la montagne à des fins lucratives ou commerciales.

Sauver la montagne a pour objectif de présenter des témoignages et informations sur l’ensemble des démarches effectuées pour protéger la montagne, et plus particulièrement celles de Mountain Wilderness qui est actuellement la fédération la plus importante dans ce domaine. L’auteur invite vivement à développer une réflexion de fond sur notre rapport aux espaces sauvages, et à relancer le débat sur les sujets sensibles qui engagent l’avenir des régions concernées. François Labande est co-fondateur de Mountain Wilderness

http://www.olizane.ch/


Mon avis à moi que j'ai : Mountain Wilderness est une association eminemment sympathique par ses différents combats (fort bien expliqués par F. Labande).
Sans partager toutes les prises de positions, qui peuvent pour partie sembler "extrémistes" et à mon goût parfois déconnectées des réalités, cet ouvrage a le mérite d'être franc du collier (pas de langue de bois) et de bien exposer le concept de Wilderness. Lecture Indispensable pour qui se sent concerné par l'environnement et sa défense en montagne.